site sur KoToR III
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Histoire KOTOR 1

Aller en bas 

Voulez vous que je poste la suite?
oui
67%
 67% [ 2 ]
non
0%
 0% [ 0 ]
Pas d'avis
33%
 33% [ 1 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Histoire KOTOR 1   Jeu 28 Sep - 10:50

Bonjour vous tous. Aprés un long moment d'absence je revient pour donner quelques nouvelles. (J'avais plus de connexion internet.)
Je suis entrain d'écrire une fic sur KOTOR 1. Je vous invite cordialement à la lire et à me donner votre avis. Voici le début. Si cela vous plait je posterait la suite.

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Star Wars : Knight of the old republic

C’est une époque de trouble, la république est sortit très affaiblie de la guerre contre les mandaloriens. Un héros est né lors de celle-ci, son nom est Revan. Cependant à la fin de la dernière bataille il disparaît avec de nombreux disciples

Résumé : Le conseil avait refusé d’aider la république craignant un danger plus important. Revan défia le conseil est parti à la guerre suivie de Malak et de nombreux jedi approuvant son action.
La bataille ultime eu lieu sur Malachor 5. Se fut un énorme carnage où des millions de personnes moururent.
A la suite de cette bataille Revan est Malak disparurent, on n’entendit plus parler d’eux.
La république reconstruisait tant bien que mal les planètes dévastées par la guerre. Cependant une nouvelle menace grandissait au delà de la bordure.

Au-delà de la bordure une flotte composée de nombreux vaisseau de guerres s’apprêtait à entrer en hyper espace. Leur objectif : détruire la république affaiblie par la guerre et incapable de se défendre. A bord du vaisseau de commandement du nom de Ravageur, Revan établissait sa stratégie. Son premier objectif est d’enrôler touts les officiers de la république ayant servi sous ses ordres. Il savait déjà que bon nombre d’entre eux le suivraient mais fallait-il encore qu’ils prouvent leurs loyautés. Le maître Sith possédait une grande armée mais très peu d’officiers. La flotte commandait par Saul Karat se trouvait sur Télos.

-Nous partons pour Télos, passez l’ordre à toute la flotte ! Ordonna le sith

-Bien maître.

C’est ainsi que l’armada se mit en route.

Sur Dantooine la vie reprenait son cour tranquillement. De nombreux padawan suivait un entraînement rigoureux au maniement de la force. A l’intérieure d’une des salles d’entraînements une jeune Jedi stupéfiait les maitres. Son nom Bastilla Chan. Beaucoup la considérait comme un géni. En effet, malgré son très jeune age, elle était capable de maîtriser la méditation de combat. Se pouvoir permet d’influencer le cour d’une bataille en diminuant le morale des adversaires. Se n’est pas tout, il permet aussi de coordonner très bien les attaques de ses alliés et de désorganiser les adversaires. En règle générale seulement les maîtres jedi était de maîtriser parfaitement cette technique.

-Félicitation Bastilla. Dit un maître jedi du nom de Dorak. Tu maîtrise a merveille la méditation de combat.

-Merci maître Dorak. Je me suis beaucoup entraîné.

-Nous le savons, maître Vrook tari beaucoup d’éloge a ton sujet. Mais n’oublie pas : ne laisse jamais ta tête s’emplir de gloire, elle te conduirait au coté obscure de la force.

-Oui monsieur.

Dans la salle plusieurs élèves étaient en admiration devant la prestation de leur camarade. Nombre d’entre eux étaient envieux d’elle.
Le maitre prit alors congé des disciples et partit rejoindre le conseil pour leur réunion quotidienne. Lors de celle-ci ils décidaient des taches à confier aux jedi ainsi que d’éventuelles discussions sur les problèmes inexpliqués dans la galaxie.
Lorsque Dorak arriva dans la salle de réunion, tous les membres étaient déjà réunis. Ils semblaient inquiets.

-Nous pouvons commencer la réunion, dit maître Vrook. La réunion d’aujourd’hui ne sera pas comme les autres. Au cour de ma médiation j’ai ressenti un trouble de la force presque imperceptible et pourtant bien présent.

-Je pense pas que se soit une raison suffisante pour modifier notre réunion s’exprima Dorak. Si cette perturbation est aussi faible se n’est pas encore une grosse menace.

-Nous n’avons de toute façon pas les moyens de vérifier la provenance de cette perturbation, dit maître Vandar.

-Il ne faut pas oublier les jedi partis pour la guerre contre les mandalorien, dit Vrook. Revan ainsi que tous les autres survivant ne sont pas revenus. Je craint qu’il ne leurs soient arrivée quelque chose de terrible. J’en ai le pressentiment.


Tandis que le conseil parlait Bastilla s’était retiré dans ses quartiers pour se reposer. En chemin elle croisa de nombreux padawan qui l’a complimentait sur sa performance lors de l’entraînement. Mais, elle pensait aux jedi partie. Le conseil avait été contre l’implication des jedi pendant cette guerre, cependant la tentation avait été grande pour elle. Le code jedi leur enseignait la protection des innocents et pourtant le conseil avait fermé les yeux.
Peut-être savaient-ils quelque chose. Mais laisser les mandaloriens effectuer des massacres sans intervenir était tout bonnement impardonnable. Deux ans c’était écoulé depuis. A cette époque, Bastilla ne maîtrisait pas encore la méditation de combat et ses compétences dans la maîtrise de la force très moyenne. Mais si le choix devait à nouveau se faire, elle ne savait pas si elle partirait ou suivrait les consignes du conseil. Alors qu’elle était plongée dans ses pensées elle percuta maître Vrook.

-Excusez-moi ! dit-elle

-Ce n’est rien mon enfant, répondit-il, vous étiez perdu dans vos pensées ?

-Oui, je… Je repensais aux jedi qui sont partis à la guerre.

-Et ?

-Je me demandais si le conseil avait fait le bon. Le code nous apprend à protéger les innocents. De plus, nous sommes sensé être les gardiens de la paix.

-Je vois où tu veux en venir mais sache que le conseil n’a pas pris cette décision à la légère. Nous avons redouté un grand danger et je pense que ce dont nous redoutions soit arrivé. Une nouvelle guerre va survenir, je le sens.

-J’espère que vous vous trompiez maître.

-Moi aussi Bastilla. Seul le temps nous le dira. J’espère juste que Revan, ainsi que tout les autres jedi reviennent sain et sauf. Au revoir Bastilla, que la force soit avec toi.

-Et avec vous aussi maître.

Maitre Vrook était mal à l’aise, il sentait que Revan allait revenir. La mort d’un grand jedi tel que lui se serait senti de partout dans la galaxie. Mais, il sentait que la nature de son pouvoir avait changé meme si en ce moment il était difficile de le dire avec certitude. Il faudra faire preuve de patience.

Prochain épisode : La destruction de Télos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crom2
baby-sitter (modo)
baby-sitter (modo)
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 28
planet favorite : Dxun
Date d'inscription : 20/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Jeu 28 Sep - 18:17

ouai sa va (ya pas trop besoin de faire un sondage rabbit )
sinon j'aime bien, ton histoire est correcte et ya pas d'incohérences
par contre n'oublies pas la ponctuation (virgules, guillemets pour dialogue etc...) car sa fait un peu bizarre la description mélangée avec le dialogue
vas y continue, Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:43

La destruction de Télos


Une partie de la flotte de la république se trouvait en orbite haute autour de Télos sous le commandement de l’amiral Saul Karat. C’était un véritable héro. Son courage et son ingéniosité avaient permis de nombreuses victoires, en particulier lors de la bataille de Malachor V. Personne ne doutait de son intégrité et son patriotisme était exemplaire. Cependant, il n’avait jamais pardonné à la république d’avoir tourné le dos aux planètes ne faisant pas partie du système de la république. En stoppant les mandaloriens plus tôt, ils auraient pu empêcher la guerre meurtrière qui se déroula peu de temps après. En ajoutant la passivité du conseil des jedi, Saul possédait beaucoup de rancœurs.

Depuis le début de la paix les soldats de la république n’avait plus grand choses à faire, leurs travaux consiste aux maintient de la paix et arrêter les dernières troupes mandaloriennes qui subsistes. Soudain, une flotte non identifié surgit de l’hyper espace. Cette flotte était composé d’au moins 25 croiseurs de batailles et 2 vaisseaux de commandement. L’un des deux était le Ravageur, le vaisseau de Revan. Prit tout d’abord de panique la flotte se mit en état d’alerte générale mais après identification du Ravageur les soldats semblaient plus serein, le plus grand des héro était revenu avec des troupes pour les aider en cas de nouveau conflit.

A l’approche de Télos les sith devenaient plus tendues, leur maître Revan leur avait dit qu’il n’y aurait aucun combat contre la flotte républicaine. Même s’ils faisaient une confiance totale en lui, ils ne pouvaient pas s’empêcher de se préparer au combat. La puissance de feu sith était de toute façon largement plus importante que la flotte stationnée à Télos. C’est alors que le Ravageur reçut une communication de l’amiral Karat pour Revan. Le maître sith se trouvait sur le pont, immobile. Il était vêtu d’une longue toge noire brillant comme une perle noire, un masque recouvrait son visage. Il le porte depuis la fin des guerres mandaloriennes, beaucoup dans son entourage pensait qu’il avait été défiguré mais étai-ce vraiment le cas ? Quand à son physique, il n’avait pas tellement changé, il n’était pas très impressionnant comparé à son disciple Malak. Celui-ci ressemblait à un bodybuilder, avec des muscles hypertrophié mais il possédait un regard très sombre et une peau blanche nacrée. Les traits de son visage étaient durs. Il n’était pas rare que le commun des soldats semblait plus impressionné par Malak que Revan. Cependant, le fait que Revan soit le maître voulait montrer qu’il fallait toujours se méfiait et de ne pas juger les personnes sur leur apparences.


- Bonjour Revan, dit l’amiral. Je suis heureux de vous voir ici sain et sauf.
-Bonjour amiral dit Revan de sa voie douce.
-Votre disparition brutale après la bataille de malachor V nous a fait très peur.
-Je ne suis pas ici pour échanger des formules de politesse amiral.
-Que se passe t’il Revan ? Vous avez l’air changé !
-Je ne suis pas ici pour aider la république. Elle est faible !
-Que voulez-vous dire par là ? S’étonna Saul. Vous êtes revenue pour détruire la république ?

A ces mots l‘ensemble des soldats présent dans le vaisseau de l’amiral commença à paniquer. Revan n’était revenu pas pour les aider mais pour les détruire. Tous se souvenaient de la façon dont se battait Revan. Ils n’avaient aucune chance !

-Effectivement je suis la pour ça ! dit Revan sur un ton tout à fait dégagé. Mais je n’ai pas l’intention de vous tuer amiral. J’ai besoin d’officier dans mon armée et de soldats tel que vous. Je vous propose donc de me rejoindre ou de mourir. Je vous laisse le choix. Je sais que vous n’aimait pas plus la république que moi.
-Mais de la à les trahir !
-Taisez-vous ! Je sens au plus profond de votre être la haine que vous portez à la république et aux jedi qui vous ont laissés tombés ! Rejoignez-moi et vous disposerez d’un pouvoir qui dépasse votre imagination.

Revan avait vu juste, Saul hésitait. La république étant faible, il valait mieux être du coté des gagnants. De plus, Revan était un grand meneur d’homme, la victoire ne ferait aucun doute. C’est alors qu’il se décida à accepter la proposition.

-Je suis à vos ordres maître Revan, dit Saul.
-Je suis heureux de voir que vous avez pris le bon choix ! Les autres vaisseaux de la flotte nous suivront-ils aussi ?
-Bien sur maître, beaucoup pense que la république est responsable de tous leur malheurs.
-Alors prouvez moi votre loyauté et détruisez Télos, amiral.

L’amiral savait que Revan lui demanderait de prouver sa loyauté mais attaqué des innocents en nombre était tout autre. Mais si c’était le prix à payer pour rejoindre les sith, il s’en acquitterait.

-A vos ordres ! Soldats mettez la flotte en position autour de Télos en vue d’un bombardement massif sur la planète.
-Bien amiral ! Répondirent les soldats avec enthousiasme.

La flotte républicaine commença à se positionner autour de Télos, la population ne s’y attendrait pas, le massacre allait commencer. A bord du Ravageur, Revan était heureux, son plan se déroulait comme prévu.


Sur Télos, un soldat de la république du nom de Owen Lars s’ennuyait. Il ne comprenait pas pourquoi la république les avaient envoyés sur cette planète qui n’avait pas était touché par la guerre. Mais bon, les ordres sont les ordres et il n’avait pas le droit de les critiquer. Ses journées étaient longues, il n’avait rien à faire, qu’est ce qu’il n’aurait pas donné pour un peu d’action. Soudain, un tir provenant de l’espace perçât le ciel et s’abattit sur un immeuble le réduisant en poussière. Le choc de l’explosion l’envoyât sur un speeder. D’autres tirs suivirent détruisant un grand nombre d’autres bâtiments. Le soldat repris connaissance.

-Qu’est ce qui se passe ? Qui nous attaquent ? dit il tout tremblant.

Il partit en courant vers le poste de commandement le plus proche d’où il pourrait prendre des informations. Sur le chemin, il croisait de nombreux civils paniqués devant le bombardement incessant. De nombreux cadavres jonchaient le sol. Mais que faisait la flotte de la république là haut ? Si elle avait été détruite, ils auraient reçut des avertissements qu’une flotte étrangère était arrivé, de plus, il aurait vus des signes d’une bataille spatiale. Les bombardements redoublés d’intensités, le chaos était total. Les gens mourraient autour de lui sans qu’il sache ce qu’il se passait. Il croisa un autre soldat.
-Mais qu’est ce qu’il se passe ? dit il paniqué.
-J’en sais rien, répondit le soldat. Je n’ai eu aucune nouvelle du poste de commandement depuis le début de l’attaque. On ferait mieux d’y aller pour voir ce qui se passe.
-Très bonne idée, je m’y rendais justement.

A ce moment une autre explosion survint pas très loin d’eux tuant le soldat sur le coup. Owen se releva péniblement, ses cotes lui faisait très mal, il devait en avoir quelques unes de cassait mais son devoir le poussa à repartir. Une foie arrivé au poste de commandement il s’engagea dans de long couloir pour aller à la salle des communication. Une foie entré il vit plusieurs soldats pris de panique.

-Qu’est ce qui se passe ? Est-ce les mandaloriens ? demanda t’il.
-Non, c’est notre propre flotte qui nous bombarde !
-Mais c’est impossible ! Pourquoi feraient-ils cela !
-J’en sait rien, nous avons envoyé un message à Coruscent pour les prévenir de cette attaque mais nous n’avons pas reçut de …

Un tir percuta le poste de commandement tuant tout le monde se trouvant à l’intérieur. A l’extérieure, les choses empiraient, les morts se comptaient par million, les villes étaient pratiquement toutes en ruines. Une foie le bombardement terminé, il ne restait plus aucun bâtiment debout, les villes étaient en ruines et seul quelques personnes étaient encore en vie.

Les sith envoyèrent des troupes aux sols pour exterminer les derniers survivants.


Prochain épisode : La république apprend la destruction de Télos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:44

La république apprend la destruction de Télos

Le sénat galactique était en ébullition. L’attaque de Télos par leurs propres forces était un coup dur. La première chose qui devait être faite était l’envoi du reste de leur flotte sur Télos afin d’aider d’éventuels survivants. La chose n’était pas aisée, en effet, la plupart des sénateurs pensaient, à juste titre, que la présence de troupe de la république pourrait envenimé les événements. La population ne verrait pas la différence entre les traîtres et les partisans de la république. La dernière solution serait d’envoyer les jedi sur Télos avec une escorte.

A l’académie jedi de Coruscent le conseil s’était rassemblé pour une réunion exceptionnelle. Ils avaient senti la présence de jedi proche de Télos avant tragédie. Pouvait-on encore parler de jedi ? La question restait en suspens. Une chose était sure, il fallait envoyer des jedi pour enquêter. Cependant touts les jedi de Coruscent n’était pas disponibles. On enverrait donc des jedi de Dantooine. Atris pris la parole.

-Nous avons tous ressentie la destruction de Télos et à mon avis c’est l’œuvre des jedi renégats partie pour les guerres ! dit-elle sur un ton autoritaire.

-C’est possible, confirma maître Vash. Mais pourquoi seraient-ils revenues pour détruire la république ?

-Nous n’avons pas besoin de savoir pourquoi ! Repris Atris, ils ont basculer du coté obscure de la force pendant la guerre. Ce que nous redoutions est arrivé, quelque chose les a faits sombrer et notre devoir est d’éradiquer la menace qu’ils représentent. Elle fit une pause et reprit de plus belle. Vous aussi avez du le ressentir, c’est Revan qui les mènes aux combats. Tout est de ça faute, ou plutôt celle dont l’enseignement a fait en sorte que Revan sombre.

-Il suffit Atris répliqua Zez-Kai Ell. Nous savons déjà tout cela mais le moment n’est venu pour condamner qui que se soit. Nous avons en ligne maître Vrook en holo link.

A cet instant un hologramme de Vrook apparut au milieu du conseil.

-Bonjour maître Vrook dit maître Kavar. Désolé de vous contacter mais la situation est critique ici.

-Je sais, j’ai appris la tragédie de Télos et nous voulions vous contacter pour savoir ce qu’il en était.

-Nous voulons que vous envoyés des jedi sur Télos et nous faire un compte-rendu de la situation. Kavar fit une pause puis ajouta : Voyais aussi si des jedi sont impliqués dans l’incident.

-Bien entendu nous le ferons. Mais moi-même ainsi que tous les autres membres du conseil ont senties la présence de Revan. Pensait-vous qu’il puisse y être impliqué ?

-Difficile à dire, le cotés obscure nous empêchent de voir quoi que se soit. Que la force soit avec vous ! Termina Kavar.

Sur ces mots la communication s’interrompit. Le conseil semblait perplexe, Revan était considéré comme un héro par l’ensemble de la république, s’il était vraiment impliqué comment le sénat réagirait-il. Leur confiance envers les jedi serait très perturbé et pourront penser que la faute revient au conseil. Beaucoup de monde avait perdu foie envers les jedi lorsqu’ils ont refusé de s’impliquer dans la guerre, ce nouveau coup dur pourrait leur être fatale. La république pourrait se détourner des jedi mais contre un adversaire comme Revan il n’avait que peu de chance de remporter la victoire. Une autre hypothèse serait que les mondes se rallient à Revan et se détourneront de la république. Bien que fort peu probable après la destruction Télos.

A Dantooine un petit groupe de jedi se préparait à partir pour Télos. Afin de garantir le succès de cette opération un croiseur de la république les y emmènera. Ce croiseur était l’Endar Spire sous le commandement de Carth Onasi, lui-même étant un habitant de Télos.

Bastilla faisait partie du groupe de jedi, son pouvoir de méditation sera très utile si les forces ennemies sont encore là. Elle était tout excitée à l’idée de partir. Elle allait enfin pouvoir faire ses preuves si un combat devait surgir et faire payer ces traîtres. En l’observant Vrook ressentit les sentiments de Bastilla et vint lui parler :

-Ne montrez pas tant vos sentiments mon enfant, lui dit-il. N’oubliez pas le code des jedi : il n’y a pas d’émotion…

-Il n’y a que la paix ! reprit-elle.

-C’est le moment idéale de le mettre à l’épreuve. Les émotions mènent au coté obscure de la force. Quelque soit ce qui c’est passé tu ne devra pas te laisser emporté par tes émotions.

-Oui, maître, je suis désolé mais c’est atroce ce qu’ils ont fait !

-Tu n’y es pas encore. Sur place cela pourra être pire. Termina Vrook.

Le groupe monta à bord de l’Endar Spire et partit en direction de Télos.

Après vérification que la planète était bien en ruine Revan décida de poursuivre son plan d’invasion. Son prochain objectif serait de créé une académie sith sur Korriban pour former tout une armée d’apprentie pour combattre les jedi. D’après lui, c’était justement les jedi qui pouvait l’empêcher de réussir ses projets. Si seulement ils connaissaient la véritable menace. Ses voyages au delà de la bordure lui avaient appris beaucoup plus que toutes ses années terrés dans une académie. Une menace plus grande que les mandaloriens s’apprêtait à les attaquer. Mais quand ? Voila qu’elle était le problème. La seule chose dont il était sure était qu’il avait le temps de préparer les mondes du noyau s’il détruisait rapidement la république. Cependant personne n’était au courant de ses véritables intentions. Pourquoi il n’avait dit son plan ? Plusieurs hypothèses sont possibles mais la seule véritablement valable était celle-ci. En effet, la république avait montrée ses limites par sa passivité lorsque des mondes n’étant pas sous leur directions c’était fait attaqué et qu’ils n’avaient rien fait ! C’était une grosse erreur, il fallait donc détruire se système et le remplacer par le sien où seul lui commanderait et pourrait prendre les décision adapté à la sauvegarde de la galaxie. Quand aux jedi leurs passivités ne permettraient pas de se défendre contre le puissant ennemi qui arrivait. Leur stupide code empêchait toute possibilité au disciples de développer leur potentiel dans leur intégralité. En fin de compte, seul un pouvoir absolu sur tous ces points stratégiques permettrait leur survie. La fin justifiait les moyens. Personne en dehors de lui ne pouvait comprendre, Malak lui ne voyait que la conquête, il se délectait du pouvoir obscure. Mais Revan ne le voyait pas ainsi. Le coté obscure n’était qu’un moyen pour parvenir à ses fins.

La flotte sith se mit donc en route pour Korriban. La guerre ne faisait que commencer. Le point de non-retour atteint, mais pour Revan il l’était de puis la bataille de Malachor V. Maintenant il faudra aller jusqu’au bout ou la galaxie est condamnés.

Prochain épisode : Les jedi arrivent sur Télos et Revan fonde l’académie sith.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:45

Les jedi arrivent sur Télos et Revan fonde l’académie sith


Le croiseur de la république sortit de l’hyper espace à proximité de la planète dévastée. Un petit croiseur sith se trouvait sur l’orbite de la planète. Ne préférant ne pas attendre leur réaction, le croiseur ouvrit le feu sur le vaisseau sith et le détruit. Sur le pont le commandant Onasi était sur que des troupes au sol les attendes le pied ferme. Plusieurs navettes de transport ainsi que quelques chasseurs avaient décollé de l’Endar Spire. Le voyage se déroula sans problèmes et les navettes se posèrent à la surface de la planète. Les jedi sortirent de la navette ainsi que quelques soldats venus les soutenir pendant leurs recherches. Soudain plusieurs tirs de blaster vinrent se percuté à proximité de leur position. Au loin on pouvait voir de nombreux soldats courir vers eux. Leurs uniformes ne ressemblaient en rien à ce qu’ils connaissaient. Se devait être eux les responsable du carnage qui eu lieu. Sans hésitation les jedi sortirent leurs sabres lasers et foncèrent droit vers leurs assaillants. Bastilla courrait devant tout le monde grâce au pouvoir de vitesse et en un rien de temps se trouva assez proche de ses adversaire pour asséner plusieurs coup de sabres qui tua net 3 soldats. Elle utilisa la technique de Shi-Sho pour parer les tirs de blaster venant dans sa direction et les renvoya sur leurs propriétaires. Pendant ce temps, les autres jedi étaient arrivé et commencèrent le combat. De loin on aurait pu croire à un spectacle de lumière, les sabres tranchés les soldats dans de magnifiques enchaînements de coup imparable avec leurs blaster. Certains soldats sortaient des vibro-lames afin de se mesurer aux jedi mais c’était peine perdue. La rapidité ainsi que la précision des jedi empêchait toute riposte aux malheureux sith. Tout d’un coup un puissant éclair de force toucha un jedi et le propulsa au sol. Ce fut l’œuvre d’un jedi obscure. Trois étaient présents, ceux-ci foncèrent sur les jedi désemparé et commença un combat très dur. Bastilla réalisant la présence de serviteurs du coté obscure se pressa à mettre hors d’état de nuire ses adversaires et se lança à l’aide des disciples qui combattaient les servants du coté obscure. Elle se mit en position masashi et combattit le premier sith devant elle. L’entrechoquement des sabres provoquait l’émission de petit éclair de lumière. Elle plongea sur sa droite pour éviter le sabre laser qui tenté de lui couper la tête et après un très beau mouvement de hanche elle coupa le bras du sith. Le sith hurla de douleur et dans une veine tentative essaya de l’étrangler avec la force. La rapidité de Bastilla lui permis d’éviter l’attaque et transperça le sith au niveau du cœur. Le second serviteur obscure était entouré de trois jedi et ne résista pas longtemps sous leurs coups mais réussi à tuer l’un d’eux. Le troisième lui se précipita sur Bastilla dans son dos mais fut tué par plusieurs tirs de blaster provenant des soldats républicain. Le combat n’était pourtant pas fini, plusieurs soldats ennemis étaient encore debout et se battait tel des bêtes enragées. Bastilla effectua une poussé de la force qui les propulsa par terre, les républicains profitant de cela tirèrent sur les soldats à terre et les tuèrent sur le coup. Le combat pris fin. Ils venaient de remporter leur première victoire. Les soldats étaient euphoriques mais les jedi ne l’étaient pas. En effet, la présence d’adepte de la force obscure était mauvais signe, ils étaient capables d’user de la force mais ne la maîtriser pas. Marka Onasi, un disciple jedi souleva le masque d’un des sith et reconnu un de ces anciens amis de l’académie, il avait suivie Revan lors des guerres mandaloriennes. Maître Vrook vint les rejoindre, il était resté à bord de l’Endar Spire pour communiquer avec le conseil.


-Maître, hurla Marka. Venez voir !

-Qu’y a-t-il ?

-Ce sith, je le reconnais. C’était un ami, répondit-il tristement.

-Je le reconnais aussi, il a suivie Revan pendant la guerre. Cela n’augure rien de bon, répondit le maître.

-Maître, cela voudrait dire que Revan nous auraient tous trahie ? dit Bastilla qui avait écouté la conversation.

-J’en ai bien peur. Beaucoup de disciples ont suivie Revan car ils voyaient en lui en leader. Etant donné que se disciple est là, Revan doit être revenue et c’est à lui que nous devons se massacre.

-Mais même si il n’était pas d’accord avec le conseil jamais il n’aurait rejoint le coté obscure ! répliqua Marka.

-C’est pour cela que nous redoutions cette guerre. Tous le conseil a senti un danger, il y avait un trop grand risque pour ceux qui partiraient de rejoindre le coté obscure. La guerre peut changer l’homme le plus droit en un homme dénué de tout scrupule pour gagner. Revan ne fait pas exception, ce n’est qu’un homme qui possède des sentiments. Maintenant j’espère que vous avez comprit pourquoi le conseil a refusé de participer à cette guerre. Maintenant il est trop tard pour revenir en arrière et nous devrons nous battre contre nos amis.


Le groupe de jedi partit en direction de ce qui ressemblait à une ville.

Sur Korriban, Revan trouva les ruines de ce qui était une ancienne académie. Parfait, ce serait sa nouvelle base pour entraîner les serviteurs obscurs qui lui seront dévoué corps et âmes. La présence du coté obscure y était très oppressante. Les nouveaux maîtres des lieux commencèrent d’installer tout le matériel nécessaire à l’entraînement des nouveaux disciples et aussi continuer la formation des jedi qui ont basculés. Revan se retira au cœur de la vallée des seigneurs sith pour ressentir la force présente en ces lieux. Les tombeaux des plus grand seigneurs sith ayant marqué la galaxie se trouvaient ici, de Marka Ragnos en passant par Ajunta Paal en terminant par Naga Sadow. Il sentait une étrange sérénité en se trouvant dans ce lieu. Les préceptes sith actuels furent établis par ces seigneurs. Mais, qu’en était-il de la vrai doctrine sith, celle qu’il avait apprit sur Malachor V. Le plus puissant devait dominer les sith, que se soit à n’importe quel prix. Mais ceci n’avait pas été le vœu des premiers sith. D’après eux le pouvoir de la force devait servir avant tout son détenteur et l’utilisé comme bon lui semble mais pas au détriment de l’équilibre galactique. L’équilibre, voila ce qui fait défaut aux nouveaux sith, la destruction n’était pas leur but mais un équilibre constant entre le bien et le mal, ils s’apparenté plus à des utilisateurs de la force neutre. Leurs méthodes n’étaient pas appréciées par les jedi qui pensaient que seul le bien pouvait appeler le bien. La disparition de cette doctrine fut l’œuvre d’un des seigneurs sith enterré à Korriban. Son ambition était de tout contrôler et assassina ses maîtres.
Les sith actuels ne voyaient que le pouvoir, comment pouvait-il se perdre dans cette doctrine destructrice ? Les seigneurs sith avait-ils réalisaient que leurs doctrines les entraîneraient vers une destruction certaine ? Rien n’était moins sur. Revan voulaient changer cela et rétablir l’ancienne doctrine mais le comprendrait-il. Si son pouvoir venait à diminuer Malak n’hésiterait pas à le tuer pour prendre sa place et son plan détruit ! Il ne pouvait laisser faire et décida de devenir le plus puissant pour conserver son statut. Mais après, que ferait-il. Laisser les sith maître de l’univers ou les détruire. Il ignorait la réponse, elle viendrait en temps utile. Pour l’instant l’objectif est de sauver la galaxie et rien n’y personne ne l’en empêcherait. Il était temps maintenant de commencer l’invasion et la première planète à tomber serait Taris. L’argent sera importante est Taris est une planète riche. Il faudra voir avec son état major pour distribuer les taches et savoir qu’elle planète représente les points clé de la république. Le but serait de faire tomber la république le plus rapidement. Revan retourna dans l’académie et fit appeler tous les amiraux ainsi que son apprenti pour commencer l’invasion.



Sur Télos le petit groupe de Jedi arriva aux abords d’une ville dévastée. Quelques personnes, que les sith n’avaient pas eu le temps de tuer errer dans les rues détruite à la recherche de leur proches se trouvant dans les décombres. C’était un spectacle effrayant, comment pouvait-on être aussi cruel en exterminant autant de civils innocents. Carth courus prés d’une femme allongée par terre recouverte de sang. La femme possédait une longue chevelure blonde comme le soleil de midi. Un teint de nacre, mais des traces de sang recouvrait son corps ainsi que son visage angélique. La douleur ne semblait pas l’atteindre, on pouvait voir que sa robe était déchiquetée sur certains endroits. La douleur devait être insupportable et pourtant rien ne la trahissait. Carth s’agenouilla prés de la jeune femme, il pleurait. Bastilla préféra les laissés seuls.

-Alexandra, non, sanglota Carth. Pas toi non, mon amour répond moi.

-C’est toi Carth ? dit-elle d’une voie d’outre tombe.

-Oui, c’est moi. Je suis désolé, tout est de ma faute je n’était pas là pour te protéger !

-Tu n’aurais rien pu faire mon chéri. Je souhaite juste que Dustil n’a rien, on a été séparé après le début du bombardement. Retrouve le, je t’en prie.

Sur ces mots elle inspira une dernière foi et sa poitrine s’abaissa doucement pour ne plus se relever. Elle venait de mourir mais sur son visage, se n’était pas de la tristesse que l’on voyait mais de la joie, elle était morte après avoir revu l’homme qu’elle aimait le plus au monde. Son âme pouvait reposer en paix.
Après avoir fouillé une grande partie de la ville Bastilla sentait monter la colère en elle. Seul les sith étaient capable d’un tel carnage ! Il fallait leurs faire payer, si les responsables étaient devant elle, elle les pourfendraient sans se retenir. Mais en repensant aux paroles de maître Vrook, elle reprit le contrôle. En tant que jedi, défenseur de la paix, il lui était interdit de s’emporter de la sorte mais leurs crimes étaient impardonnables et ils payeraient un jour.

Prochain épisode : La nouvelle guerre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:47

La nouvelle guerre !


Conquérir la république ne sera pas facile, même si leurs forces sont dispersées et affaiblie par les guerres mandaloriennes, il pouvaient contaient sur le soutient des jedi ainsi que des Echanis. De plus, le moral des troupes serait à son plus haut niveau après la destruction de Télos. Revan venait d’apprendre que les jedi avaient déjà agis en envoyant des disciple reprendre Télos, enfin, ce qu’il en restait. Leur implication ne ferait aucun doute. Le groupe envoyait avait éliminé trois disciple de la force obscure. L’hésitation n’était pas permise. Le seigneur sith appela son fidèle HK-47, dont il venait de finir la construction. Ce n’était pas un simple droïde mais un véritable tueur. Le droïde arriva dans la salle de réunion. Son armure était de couleur rouille, si le métal ne brillait pas comme un bijoux neuf on aurait pu croire que ce droïde était très vieux. Revan l’avait fait exprès, un vieux droïde attire moins l’intention.

-HK-47, à votre service maître ! dit le robot d’une voix neutre.

-Te voila HK, j’ai une mission pour toi ! Je veu que tu assassine le chef Echanis ! Le roi Yusannis !

-Tu n’es pas fou de laisser cette tache à un vulgaire droïde Revan ! S’emporta Malak.

-Je ne suis pas une simple machine ! Mes compétences dans l’art d’assassiner sont exemplaires, le fait d’être un droïde me permet de passer inaperçus auprès des autorités. Contrairement à vous les sac à viandes. Je ne faillit pas à ma mission quel que soit les circonstances.

-Qui traite tu de sac à viande espèce de boite de conserve, hurla Malak ?

-Mais vous. Vous voyez les sac à viandes de votre espèce ne servent que de nourriture pour les guerres, moi je suis la perfection, toutes mes connaissance sont issues de tout les plus grand assassin de la galaxie.

Pendant prés de 5 minutes HK-47 faisait comprendre à Malak son statut de sac à viande. Ce qui avait pour conséquence d’énerver encore plus Malak. Mais Revan, de son cotés, était écroulé de rire. Un tel fou rire qu’il n’arrivait plus à se tenir debout. Quand il réussi à reprendre ses esprits il ordonna à son apprenti de se taire et autorisa HK à traiter tous les humains de sac à viande.

-Bon, la discussion est close. HK, je veu que tu parte sur le champ.

-Bien maître. Le droïde s’éloigna et sortit de la salle, laissant Malak totalement hors de lui.

-Maintenant passons aux choses sérieuses. Amiral Carat, je veut que vous preniez Taris. Inutile de tout détruire, je la veu intacte. Elle nous fournira les ressources pour financer l’armée. Pour les vaisseaux, un millier de croiseurs devrait arriver dans peu de temps. Vous en prendraient une partie. L’échec n’est pas une option, amiral !

-Bien seigneur Revan. Il sera fait selon vos ordres ! répondit Saul.

-Malak, tu t’occuperas de la bordure extérieure. Et ne fait pas n’importe quoi ! Je veu des victoires rapides ! Ordonna Revan.

Malak acquiesça mais il n’avait pas supporté que Revan lui fasse se genre de réflexion devant touts les officiers. La réunion fini, Revan parti pour se rendre sur le ravageur. Malak, courra à sa suite. Arrivé a son niveau il dégaina son sabre et attaqua Revan dans le dos. Le sabre rouge s’abattit sur la silhouette et la trancha en deux. Malak souriait, il était devenu le maître. Cependant, la cap que portait Revan tomba sur le sol, a plat. Aucun corps ne se trouvait en dessous. Tel un éclair il effectua une roulade en avant, il venait d’évitait l’attaque meurtrière d’un sabre laser. En se retournant il vit Revan debout, il ne possédait plus son masque. A l’endroit où se trouvaient les yeux, Malak vit comme des flammes, le visage était d’un blanc pur. La fureur pouvait se lire sur le visage du véritable maître.

-Tu as osé m’attaquer Malak ! Hurla-t-il. Je sais que ma réflexion t’a piqué au vif et c’était le but. La pitié n’existe pas pour ceux qui me trahissent ! Seul un châtiment exemplaire te montrera qui est et restera le maître.

Soudain la silhouette de Revan disparu, Malak était désemparé. Où son maître allait attaquer ? Il ressenti une douleur au niveau de la cuisse, il venait de se faire touché, par réflexe il donna un coup de sabre en arrière mais il ne trancha que l’air. Un nouvel éclair de lumière se précipita sur lui et Malak réussit à l’éviter avec un saut de plus de 10 mètres. Mais à la retombé Il reçut une décharge d’éclair de la force. Malak se tortillait par terre. Revan se trouvant à moins d’un mètre de lui. L’apprenti n’avait pas la moindre chance de survie mais dans un sursaut d’orgueil lança son sabre en direction de Revan qui le fixait toujours. Le sabre ne l’avait pas atteint mais avait fait cessé l’éclair. Malak rappela son sabre grâce à la force d’attraction et engagea un corps à corps avec son maître. Revan utilisait une technique de combat échanis, ce qui troublait Malak qui n’arrivait pas à trouver de point faible. Les sabres s’entrechoquaient dans d’éblouissant mouvement. Malak était tendu, son maître le dominait dans tous les domaines, il semblait même s’amuser pendant le combat. Soudain Revan utilisa le pouvoir de pousser et avant que Malak ne retombe au sol, le maître lui asséna un terrible coup de sabre au niveau du visage. La mâchoire inférieure de Malak tomba à terre. Peu de sang coulait, le sabre avait cautérisé la plaie dans le même instant qu’elle tranchait. Le sabre de Revan s’arrêta à quelques centimètres de la tête de Malak. Il hésitait, sa rage se dissipa. Puis le rengaina.


-J’espère que tu as compris la leçon ! dit froidement Revan. Tu es le plus fort de chevalier sith et je n’ai pas le temps de former un autre disciple. Je t’épargne donc mais ne va pas croire que c’est de la lâcheté. En temps de guerre il faut savoir faire preuve d’intelligence. Mais si tu recommence, ne me rate pas ou je te tuerait sans remord ! Maintenant obéi a mes ordres !

Malak se releva douloureusement, il prendrait sa revanche quand son maître ne s’en attendrait pas. Mais pour l’heur il valait mieux s’en tenir là et obéir. Il partit sur son vaisseau pour se faire soigner. Les médecins placèrent une mâchoire de métal pour remplacer celle qu’il a perdu et la flotte partie pour conquérir les mondes de la république. Revan ne participa pas aux premières batailles, il se rendit sur Malachor V, berceau des anciens sith. Il devait s’assurer que le temple reste intact, son intuition lui disait qu’il servirait dans un avenir proche.



Pendant ce temps, le conseil appris la présence des sith sur Télos. Il ne faisait plus aucun doute que Revan en était le responsable. La guerre qui s’annonçait serra la plus terrible qu’ils avaient connu depuis plus de mille ans. Epoque où ils avaient été opposés au terrible seigneur noir Naga Sadow.

A leurs retour de Télos les jedi racontèrent ce qu’il c’était passé. La planète dévastée n’abritait plus personne, les rares survivants furent rapatriés sur d’autres mondes pour leurs sécurités même si il était peu probable que les sith reviennent. De toute façon la planète abandonnée ne pouvait plus abriter de population pour la simple raison que tout était détruit, même les champs. Le temps nécessaire à la reconstruction d’une cité viable demanderait beaucoup trop de temps et d’argent. Vu qu’une nouvelle guerre commençait les ressources de la république seraient exclusivement tourné vers l’effort de guerre. Les survivants le savaient, toutes leurs vies seraient à jamais changées. De nombreux survivants s’engagèrent dans l’armé de la république pour se venger.

Bastilla s’était retiré dans ses quartiers pour méditait et surtout pour calmer ses émotions qui ne cessait de la troubler. C’est beau de réciter le code des jedi par cœur mais l’appliquer après avoir vu ce carnage était très dur. Nombreux étaient ceux qui partageaient son opinion. Pour cette raison les maîtres avaient convoqués les jeunes padawan pour les mettre au courant de la situation. Maintenant il fallait réagir mais pas confondre vitesse et précipitation. Les disciples n’étant pas capable de maîtriser la force continueraient leur formation, les autres aideraient les troupes de la république. Bastilla reçut dans l’immédiat une nouvelle affectation, elle était la seule des padawan à se débrouiller sans l’assistance d’un maître, avoir réussi à vaincre un disciple obscur sans aide était la preuve de ces compétences. Mais se n’était pas tout, son don de méditation de combat pourrait permettre de faire balancer l’issue des batailles à venir en leur faveur. Elle partis donc pour coruscant afin d’aider la flottes de la république. D’autres jedi l’accompagneraient afin de veiller à sa sécurité. Les moments à venir allaient devenir les plus sombres.


Prochain épisode : La débâcle de la république et l’élaboration du piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:48

La débâcle de la république et l’élaboration du piège.


HK-47 arriva sur la planète échanis et se fit employer comme droïde de protocole. Il put ainsi s’approcher facilement du roi Yusanis. Cependant il ne l’exécuta pas tout de suite. Revan lui avait appris à observer avant toute action. Grâce à cette méthode il put devenir proche du roi qui ne se méfiait de rien et un jour alors que le roi dormait, HK s’approcha de lui discrètement et lui trancha la gorge. Sa rapidité d’exécution lui permis d’éviter d’alerter la garde royale. Le lendemain le corps inerte du roi fut retrouvé et l’alerte donné mais HK avait déjà fuit pour rejoindre son maître Revan sur Malachor V pour lui faire le compte-rendu des événements. Comme prévu l’assassina du roi provoqua un remous jamais vu. Les échanis étaient privés de roi et n’avait aucun successeur. Une période de chaos s’installa. Revan félicita HK pour son excellent travail et commandita d’autre assassina. Les cibles choisies étaient des sénateurs de provinces possédant des ressources très utiles pour la république. Cela ralentirait énormément leurs efforts de guerre. Un climat de peur allait s’instaurer au sein du sénat. Une chasse aux sorcières seraient effectuer pour trouver d’éventuels espions sith. Personne ne viendrait à soupçonner un droïde de protocole. Non seulement HK réussissait ses missions avec succès mais il réussit aussi à obtenir des informations vitales pour les attaques sith. Il transmettait la position des différentes flottes de la république ainsi que leur composition mais aussi les futurs plans de contre-attaque.
L’armada sith enchaînait donc les victoires. La république ne savait pas quoi faire. Les ressources sith ne semblait pas s’épuisaient. En effet, les sith subissait énormément de pertes mais lorsque la république détruisait 3 croiseurs 6 autres sortaient d’on ne sait où. La perte des échanis comme allié était aussi un coup dur mais le sénat envoya des ambassadeurs pour les supplier de revenir sur leurs décisions. Apprenant leur manœuvre, Revan décida de prendre la planète échanis et cette fois c’est lui qui allait y aller. Sur le trajet Revan appela HK pour une nouvelle mission de la plus haute importance.

-HK, j’ai une nouvelle mission qui requiert toute ton habilité !

-Je suis à votre service maître, quel sac à viande dois-je envoyer ad patres ?

-Aucun cette fois-ci ! Je veu que tu aille en reconnaissance sur Dxun ! Un temple sith s’y trouve. Observe les alentours et les menaces possibles. Je sens une grande force émanant de ce temple.

-Bien mon maître, cependant la voix de HK semblait triste.

-T’inquiète pas HK, je suis sur que de nombreux sac à viande s’y trouve.


HK sortit de la pièce et laissa Revan seul. Le seigneur noir était souvent allé sur Onderon, une planète à proximité de Dxun. Mais jamais il n’avait ressenti une telle quantité de force. Mais, il n’avait pas le temps de vérifier. Il avait beaucoup apprit des échanis. A vrai dire il maîtrisait toutes leurs techniques de combats. Soudain il lui vint une idée. Lors de la bataille il se battrait contre eux avec leurs techniques, son ego le poussait même à se demander s’il allait utiliser la force. Il verrait au moment venu. La flotte s’arrêta proche de la petite planète. Quelques vaisseaux echaniens vinrent engager le combat mais des milliers de vaisseau d’interceptions sortirent des hangars des croiseurs. Ils avançaient telles une vague infini vers leurs proies. Le combat ne dura que quelques minutes. La puissance de feu sith était de loin très supérieures. Les pilotes échaniens était cependant très habiles et même en large infériorité numérique avait réussi à détruire un grand nombre d’intercepteur. Une fois le combat finit les intercepteurs fondait sur la planète et commencèrent de détruire les unités anti-aériennes. Pendant ce temps Revan embarqua dans sa navette privée et avec une centaine de transporteurs de troupes, ils débarquèrent sur la planète. Au sol l’armé échanis était regroupé est se préparait au combat. Le maniement des blasters n’était pas leur point fort mais ils feraient tout pour repousser l’envahisseur. Pour être équitable Revan ordonna à ses soldats de n’utiliser que des vibrolames. Les soldats ne comprenaient pas pourquoi. Ils se trouvaient en position d’infériorité mais un ordre du seigneur noir ne se discutait pas. Un officié cependant contesta cet ordre et Revan utilisa le pouvoir de poigne et l’étrangla. En se retournant pour faire face à ses troupes il demanda si d’autres personne voulait contestait ses ordres. Tout le monde se tus. Revan cria d’une voie forte et autoritaire le début de l’assaut, à ce moment toute la masse argenté se mit à courir en direction des échanis, les disciples obscures se trouvaient autour de Revan le sabre en main.

En face les échanis ne comprenait pas pourquoi les sith courraient vers eux sans ouvrir le feu. Etaient-ils commandait par un fou qui croyait les battre sur leur terrain ? Ils ouvrirent le feu, plusieurs sith tombèrent mais ils continuaient d’avancés. Revan ainsi que ses disciples furent les premiers pour engager le corps à corps. On observait un déluge des pouvoirs de la force, de la poussé jusqu’aux éclairs de force en passant par la poigne. Les échanis tombait sous la fureur des coups des jedi obscures. Revan lui ne se battait qu’avec les techniques échanis avec une telle dextérité qu’aucun de ses adversaires n’arrivaient à contrer. Lorsque les soldats arrivèrent les échanis croulaient sous le nombre.

La tactique de Revan était dangereuse mais avait permis d’ébranler la défense de leurs adversaires. Cependant les échanis réussirent à se regrouper et reprenait la bataille en main. Les soldats étaient mauvais au corps à corps. Par d’extraordinaire mouvement collectifs ils balayaient les sith avec une simplicité déconcertante. L’issue de la bataille restait cependant très incertaine. Les utilisateurs de la force parvenaient à se battre à arme égale. Au bout d’une heure de combat intense, Revan décida de mettre fin à la bataille et concentra toute sa force dans un puissant éclair de force qui tua net une grande partie de ce qui restait des échanis.

La bataille n’avait que trop durée et l’amusement qu’il avait ressenti au début du combat s’était estompé. La république avait envoyé des troupes pour les négociations et n’allait pas tarder à arriver, de plus les échanis se battaient beaucoup mieux que prévu et était resté assez bien ordonné. Il se mit en position Masashi et effectua une succession de kata qui prit au dépourvu ses adversaires. Son sabre tranchait dans le vif, coupant des membres, des têtes. C’était un spectacle horrible. Les cadavres s‘empilaient autour du seigneur noir, on sentait la rage qu’il dégageait sous ses coups de sabres. Les malheureux qui se trouvaient sur son chemin, ami ou ennemis, finissait mort. Personne n’osait s’approcher, les sith se reculèrent et laissèrent Revan seul pour combattre les échanis.

Pour empirer les choses Revan utilisa le pouvoir de vitesse, seul les disciples arrivaient à apercevoir sa silhouette sans vraiment le distinguer. Après quelques instants de cet horrible massacre Revan s’arrêta, les derniers survivant échanis étaient à genoux suppliant qu’on leurs laisse la vie sauve. Le combat était fini. Le champ de bataille ressemblait plus à une fosse commune, avec des cadavres entassés la où Revan était passé. Les troupes se mirent en route vers le palais. A leurs arrivé les échanis ne combattirent pas. Le ras de marrais sith les avaient subjuguer. Revan entra alors dans la salle du trône et s’assit sur le siège royal.


Lorsque la petite flotte de la république arriva les croiseurs sith ouvrèrent le feu. Pour éviter que la flotte ne s’enfuie les croiseurs entourèrent les vaisseaux républicains. Une grande partie des intercepteurs sith se trouvant sur la planète prirent leurs envols pour attaquer la flotte de la république. Prit entre les feux des croiseurs et des intercepteurs les soldats de la république tentèrent une manœuvre risqué. Un croiseur se plaça à proximité d’un vaisseau classe interdictor. Les sith bombardèrent le vaisseau, mais celui-ci fonça sur le vaisseau sith le plus proche et s’écrasa dessus et détruit par la même occasion son bouclier protecteur. Les tirs précédemment envoyés le touchèrent et le détruisirent. Les vaisseaux encore en états de voler s’engouffrèrent dans cette brèche et passèrent en hyper espace. Sur la planète Revan était furieux, la misérable flotte républicaine avait réussi à s’enfuir.


Le chancelier suprême ne savait plus quoi faire. Après le récit des survivants de la bataille d’Echania, il décida d’aller voir en secret le conseil des jedi. Les planètes tombaient les unes après les autres. Rien ne semblait arrêter les sith. Une foie arrivé à l’académie le conseil le reçut et lui annoncèrent qu’ils avaient un plan pour déstabiliser les sith.

-C’est un plan risqué chancelier, dit maître Kavar. Mais si nous réussissons nous aurons une chance de gagner.

-Quel est-il ? Je suis prêt à tout, la situation ne peut pas être pire. Les sénateurs n’ont plus confiance en la république est beaucoup de monde sont prés à rejoindre les sith ! dit le chancelier. Il nous faut agir et vite pour redonner espoir aux soldats et aux mondes de la république.

-Dans un premier temps il faut que vous mettiez à notre disposition une flotte sous notre commandement. Revan apprendra que cette flotte doit apporter du matériel pour le front mais en faite il y aura un petit groupe de jedi mené par une jeune padawan du nom de Bastila. Elle possède un pouvoir qui nous a permis de remporter quelques victoires. Etant donné que c’est une padawan son pouvoir ne sera pas détecté par Revan. Son objectif sera de capturer Revan et de le ramener devant le conseil le plus proche qui se trouve sur Dantooine. De là, ils l’interrogeront pour savoir comment ils ont pu avoir une armée aussi grande en si peu de temps. De plus sa capture devrait déstabiliser les sith et nous permettre de retomber sur nos pieds et d’envisager une nouvelle approche.

-Votre plan est en effet très risqué mais si c’est le seul moyen, je suis d’accord ! Vous obtiendraient tous ce que vous voudrait. Mais comment faire croire à Revan de se montrer pour attaquer se convoi ?

-Très simple ! répondit Atris. Revan possède de nombreux espions au sein du sénat, annoncez leurs l’envoie du convoi mais rien d’autre et il viendra à nous. Son arrogance le poussera à venir en personne pour se montrer en plein jour et ce sera sa première et dernière erreur.

Le chancelier exposa donc le plan au sénat mais en omettant la présence des jedi et le but de l’opération. Revan fut mis au courant de l’opération et décida de l’intercepter. Mais une cargaison de cette importance allait être bien gardé et donc il fit appelle à Malak pour le seconder dans cette entreprise. Malak prendrait à revers le convoi et ainsi ils pourraient récupérer la cargaison indemne. Ce plan l’enchantait, cependant il n’avait toujours pas de nouvelle de HK et il ne ressentait plus de trouble de la force sur Dxun. Que c’était-il passait ? Il l’ignorait mais ça ne lui plaisait pas ! La république agissait de façon étrange dernièrement. Rien ne se passait comme prévus, ils avaient changés de tactiques, certainement à causse des jedi. Qu’importe, il vaincrait, la victoire ne faisait aucun doute.


Sur Dxun, une petite navette décolla du temple sith, à son bord se trouvait un être qui ressemblait plus à un cadavre. Sa peau était craquelée de partout. La haine le maintenait en vie. La navette passa en hyper espace une foi arrivée dans l’espace et se dirigea vers une destination inconnue. Sur la lune, un soldat mandalorien trouva les restes d’un droïde. Il le pris et décida de le réparer.


Prochain épisode : Le piége !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan 1er
jedi sentinelle
jedi sentinelle
avatar

Nombre de messages : 20
planet favorite : korriban
Date d'inscription : 21/06/2006

MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   Lun 2 Oct - 14:50

Le piège !


Malak venait d’être mis au courant du plan de Revan. Pourquoi avait-il besoin de lui ? La république était faible, jamais elle n’aurait les moyens de mettre en œuvre une opération de grande envergure. La guerre dans la bordure ne se passait pas comme Revan le voulait, son mécontentement ne cessait d’augmenter. Le maître sith avait rappelait Malak à ses cotés et il préféra envoyer l’amiral Saul dans la bordure. Malak avait démontré sa totale incompétence dans le commandement d’une flotte. Tout ceci avait eu pour résultats d’énerver encore plus Malak. Il était considéré comme un incapable et se vengerait bientôt, cela ne faisait aucun doute, pendant son séjour dans la bordure il s’était beaucoup entraîné et il pensé être parvenue au niveau de son maître. Cette fois-ci il ne serait plus humilié. Les vaisseaux sith se mirent en route pour stopper la flotte de la république.

Sur Coruscant, les préparatifs se terminaient, les jedi s’étaient infiltrés discrètement dans le vaisseau principal. Les espions pouvaient être n’importe où et ils ne devaient pas prévenir les sith de la présence de jedi dans le convoi. Les maîtres jedi regardaient avec appréhension les vaisseaux. Le succès de la mission était incertain, l’avenir était constamment entrain de changer.

-J’espère que nous ne faisons pas une erreur en envoyant que des padawan pour cette mission d’une importance capitale, dit Atris. Revan est devenu très fort, son pouvoir pouvait rivaliser avec beaucoup de maître mais la guerre contre les mandaloriens doit l’avoir rendu encore plus puissant.

-Nous n’avons pas le choix Atris, répondit Kavar. Revan sentirait facilement la présence d’un maître. Nous devons leur faire confiance. L’effet de surprise est de notre côté. Les derniers rapports montrent que Revan est très égocentrique. Il a tendance à sous-estimer ses adversaires.

-Mais cela sera-t-il suffisant ? répliqua Atris. Ils devront rapidement en venir à bout sinon…

-je sais Atris mais il n’y aucune autre solution, nous devons compter sur cet dernier espoir.

-Puisse la force être avec eux, dirent-ils en chœur.


Les vaisseaux décollèrent, la flotte était composée de nombreux vaisseaux mais une foi dans l’espace seul deux vaisseaux, celui où se trouvait les jedi et un croiseur pour les protéger, partit dans la bonne direction, les autres partirent dans une autre direction pour donner le change. La supercherie fonctionna très bien, personne ne soupçonna quoi que se soit. Une fois en hyper espace les jedi prirent le commandement de l’opération. Bastila se sentait très nerveuse, elle allait rencontrer le plus grand héro des guerres mandaloriennes mais aussi la personne la plus abjecte de la galaxie qui n’avait pas hésiter à exterminer une planète entière.
Si le choix lui était donné, tuerait-elle ce monstre. La mission avait pour but de le capturer vivant mais la justice réclamait sa mort, il devait payer pour ses crimes. Ce chois ne lui appartenait pas. Qui était-elle pour remettre en cause la décision du conseil.
Une grande secousse ébranla le vaisseau et sortit Bastila de ses rêves. Le moment était là, elle se précipita vers les petits infiltrateurs sith volés, elle fut rejointe par les autres jedi. Les vaisseaux se préparaient à décoller.

A bord du Ravageur le maître noir ne comprenait pas. Seul deux vaisseaux sortirent de l’hyperespace et pourtant ses espions lui avait fait part d’une trentaine de vaisseaux. Quelque chose clochait, Malak avait déjà coupé la trajectoire des vaisseaux pour les éviter de fuir. Les intercepteurs sith décollèrent des hangars et se rapprochaient des vaisseaux républicains.

La république ouvrit le feu sur les petits vaisseaux. Pendant la bataille, les jedi réussirent à décoller et à atterrir dans le Ravageur sans être détectés. Ils sortirent des vaisseaux et engagèrent le combat contre les soldats présents dans le hangar.

En quelques secondes le hangar était vide, la rapidité d’exécution des jedi avait permis que l’alarme ne soit pas déclenchée. La première phase du plan était un succès, l’infiltration avait très bien réussi, à présent le petit groupe se dirigea vers les ascenseurs pour atteindre le pont, Revan devait sûrement y être.

Cependant l’ascenseur s’arrêta à un niveau intermédiaire et des disciples obscurs étaient présents derrière les portes. Ceux-ci dégainèrent leurs sabres et se battirent contre les jedi. Bastila se battait seul contre trois serviteurs, elle sauta au plafond et en s’appuyant contre le plafond se propulsa à coté d’un sith et plongea son sabre dans le cœur de son adversaire. L’un des deux autres lança son sabre dans ça direction tandis que l’autre utilisa la force de l’éclair. Elle réussit à éviter l’éclair par une roulade en avant mais fut blessé à l’épaule par le sabre. Elle émit une plainte de douleur mais lança instantanément une mortelle sur son adversaire désarmé et lui trancha les bras d’un coup de sabre. Le dernier des serviteurs se ruait à l’attaque en faisant tournoyer son double sabre. Bastila para tant bien que mal l’attaque, son épaule lui faisait mal, le sith réussit à la faire tomber mais au moment où il allait lui asséner le coup fatal il fut transpercé par le sabre d’un padawan.

Le combat était fini mais un soldat qui avait assisté au combat venait de sonner l’alarme, la sirène d’alarme avait détruit le silence du vaisseau.

-Merci mon ami, dit Bastila à son sauveur. Nous n’avons plus de temps à perdre les soldats vont déferler sur nous maintenant que l’alarme est sonné. Il me faut trois volontaires pour distraire les soldats tandis qu’avec les autres je me rendrais sur le pont pour capturer Revan.

Trois jedi se portèrent volontaires pour cette tache suicidaire. Les deux groupes se séparèrent et partirent dans des directions opposées. Au loin Bastila entendait le bruit de combat, elle espérait qu’ils allaient s’en sortir. Le groupe qu’elle menait continuait son chemin en tuant les quelques soldats sur leurs passages.

Revan fut surpris du peu de résistance des républicains, aucun des vaisseaux n’avait ouvert le feu sur son vaisseau et pourtant il se trouvait à leurs portés. Tout ceci n’avait aucun sens mais au même moment l’alarme sonna.


-Que se passe t’il commandant ? dit-il.

-Je suis désolé maître mais il semble qu’un petit groupe de jedi c’est introduis dans le vaisseau. Et ils sont actuellement entrain de se battre aux niveau inférieure.

-Aucun autre vaisseau ne doit être mis au courant de cette intrusion, commandant.

-Je suis désolé maître mais j’ai déjà mis au courant le vaisseau de votre apprenti pour qu’ils nous envoient des renforts.


Revan utilisa la force de poigne et étrangla le commandant, il ne le tua pas immédiatement, il devait souffrir pour sa décision inconsidérée. Au même moment la porte du pont s’ouvrit et un groupe de jedi courut à l’intérieure de la salle. A leurs têtes se trouvait une femme d’une grande beauté, grande, athlétique. Elle possédait de sublimes cheveux noirs brillants, de beaux yeux bleu cyan et un petit quelque chose qu’il n’arrivait pas à décrire. En clair, cette femme lui plaisait beaucoup. Quel dommage sa serait de la tuer, vu qu’elle était arrivé jusqu’ici, elle devait être très forte et savait commander des troupes, peut-être accepterait-elle de devenir son apprentie à la place de Malak. Deux disciples faisant parties de sa garde engagèrent le combat contre les trois intrus.

Sur son vaisseau Malak venait d’être informé de l’intrusion des jedi sur le Ravageur. Quelle bonne nouvelle, Malak voyait en cette occasion une opportunité qu’il ne pouvait pas laissé tomber. Il ordonna qu’aucun renfort ne soit envoyé à bord du ravageur. Le système de communication devait être coupé.

-Que tous les vaisseaux se mettent en position pour faire feu sur le Ravageur ! Ordonna-t-il.

-A vos ordres mon seigneur ! Répliqua le commandant.

Aucun soldat ne discutait les ordres de Malak, les vaisseaux se mirent en position et attendirent l’ordre de faire feu sur le Ravageur. Revan ne soupçonna rien, il était trop absorbé par les prouesses de la jeune jedi. Quand le dernier de ses serviteurs tomba à terre, mort, il dégaina son sabre. Le manche possédait une tête de dragon Krayt, la lame était de couleur rouge mais ne ressemblait en rien aux lames des sith, c’était un rouge légèrement translucide, la lame brillait plus comme un rubis sans défaut. La jeune femme ainsi que ses alliés s’approchait, elle pris la parole.

-Vous ne pouvez pas gagner Revan !

Cette parole le fit rire intérieurement, elle avait toute la stature d’un sith et pourtant elle se battait pour les jedi. Ses compagnons fondèrent, mais d’un habille mouvement de rotation, il se retrouva derrière eux et d’un mouvement sec les tua nets. Bastila n’en croyait pas ses yeux, le monstre venait de tuer deux jedi sans aucune difficulté apparente. Elle comprenait maintenant qu’elle n’était pas de niveau pour se battre mais engagea quand même le combat. Bastila utilisa la technique masashi pour se battre et ainsi asséner de terribles coups à son adversaire mais Revan arrivait à les bloquer sans difficultés. Revan ne faisait que parer ses coups, à aucun moment il avait tenté de l’attaquer. Puis il baissa son sabre et retira son masque. Bastila observait ce visage qu’elle n’avait jamais vu. Son visage était fin, des yeux légèrement transparents, une faible teinte verte flottait encore dans se regard qui faisait froid dans le dos mais pour une raison qu’elle ignorait elle n’avait pas peur de lui. Pourtant la mort se dessiné sur le visage de l’assassin. Revan s’approcha et au moment où il ouvrit une fine bouche qui allait très bien avec le reste de son visage, une explosion ébranla tout le vaisseau, sans avoir eu le temps de comprendre ce qui se passait une autre explosion retenti mais cette fois l’explosion eu lieu à coté de Revan qui fut projeté violemment contre la paroi opposé du vaisseau.

Bastila se leva douloureusement et s’approcha rapidement de Revan. Il avait beaucoup de mal à respirer, si elle ne faisait rien le maître sith allait mourir. Le visage du sith semblait calme, en le voyant ainsi Bastila ne pouvait pas le laisser dans cet état, elle avait complètement oublié toutes les questions qu’elle se posait sur le fait de tuer Revan si elle en avait l’occasion.
Jamais elle ne pourrait le laisser mourir ainsi, elle utilisa la force pour lui redonner un peu d’énergie vitale. Pendant un court instant un flash lui traversa l’esprit et elle crut voir un jeune enfant tenant dans ses bras une femme d’une grande beauté. L’enfant leva la tête et Bastila vit le regard du jeune garçon. C’était Revan enfant et la femme devait être sa mère. Une autre explosion la fit revenir. Elle se releva et porta Revan jusqu´à une navette. Les vaisseaux de la républiques avait réussi à s’enfuir, ils devaient pensés que tout les jedi étaient mort. La petite navette décolla et passa en hyper espace peu de temps avant la destruction du Ravageur.

Malak était heureux, l’aura de son maître avait disparue, avant la destruction du vaisseau, il était donc mort et donc Malak devenait le maître absolu des sith.


Prochain épisode : Un nouvel espoir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire KOTOR 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire KOTOR 1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Page d'histoire: Mefaits de l'occupation Americaine (1914-19

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kotor III :: histoir-
Sauter vers: